[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Vous ne pouviez vous mieux adresser

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Vous ne pouviez vous mieux adresser


"Vous ne pouviez jamais vous mieux adresser, pour rencontrer ce que vous cherchez: et nous avons ici, un homme, le plus merveilleux homme du monde, pour les maladies désespérées."
Le Médecin malgré lui, I, 4

La femme du paysan, dans le fabliau du Vilain Mire, prétendait de la même façon que son époux était un grand médecin :

Et dist la dame vous n’irez
[LACUNE]
Pas si loing comme vous penssez
Quar mon mari est je vous di
Bons mires je vous afi
Certes il set plus de mecines
Et de vrais jugemenz d’orines
Que onques ne sot ypocras




Sommaire | Index | Accès rédacteurs