[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Vous ne dites mot

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Vous ne dites mot


"D'où vient, Prince, que vous ne dites mot, et semblez interdit ? - Je le suis, à la vérité, et j'admire, Madame, comme le Ciel a pu former deux âmes aussi semblables en tout que les nôtres: deux âmes en qui l'on ait vu une plus grande conformité de sentiments [...] qui dans le même moment aient fait paraître une égale facilité à perdre le nom d'insensibles. [...] Vous trouverez bon que j'aille de ce pas en faire la demande au prince votre père."
La Princesse d'Elide, IV, 1

Un passage similaire se rencontrait dans la comédie El desdén con el desdén (1654) d'Agustin Moreto :

DIANA
¿No me respondéis? ¿Qué es eso?
Pues ¿de qué os habéis turbado?

CARLOS
Me he admirado, por lo menos.

DIANA
¿De qué?

CARLOS
De que yo pensaba
que no pudo hacer el cielo
dos sujetos tan iguales,
que estén a medida y peso
de unas mismas cualidades
sin diferencia compuestos.
(Troisième journée, v. 2376-2384)

CARLOS
Pues aquese mismo tiempo
ha que estoy determinado
a querer, ello por ello.
(Ibid., v. 2394-2396)

Mas d'esto
perdon os pido, y licencia
de ir a pedírsela luego
por esposa a vuestro padre
(Ibid., v. 2500-2503)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs