[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Une seringue à la main

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Une seringue à la main


"L'apothicaire, les deux musiciens et les matassins le suivent, tous une seringue à la main."
Monsieur de Pourceaugnac, I, 11

"Monsieur Fleurant, une seringue à la main."
Le Malade imaginaire, III, 4

Le jeu de scène de la menace de la seringue brandie par l'apothicaire avait déjà été mis en oeuvre dans La Désolation des filoux (1662) de Chevalier, comédie jouée au Théâtre du Marais (1) (voir également "dansent à l'entour" et "ta, ra, ta, ta").

Un épisode semblable est narré dans le Conte du Lavement par force de d'Ouville.

On le retrouve également dans le scenario de commedia dell'arte napolitain "Pulcinella pazzo per forza" (2)

On relève plusieurs scènes avec clystères dans le recueil napolitain de scenari de commedia dell'arte ; entre autres dans "L'hospedale de pazzi" (3)


(1)

PLUME SECHE
[...]
Holà, Monsieur l'apothicaire,
Que l'on apporte le clystère :
Il faut que cette injection
Prépare la purgation
(Un apothicaire sort une seringue à la main)

GUILLOT
A quoi diable tout ce mystère ?
Ils me vont fleurer le derrière,
Si je ne fais le résolu.
Apothicaire malotru
Vous me payerez cette folie.

PLUME SECHE
Allons, vite, qu'on le lie.
(L'apothicaire lui donne le lavement dans le nez et s'en va)
(sc. VI)

(2)

Chicchibio con cassetta, e dentro v’è il serviziale, domanda dove voglia esser servito ; Policinella, credendo che li porti da mangiare, dice esser servito colà ; Chicchibio, che sarebbe vergogna, fanno scena di questa sorte d’equivoci ; Chiccibio con lazzi di farlo porle in sito per applicarli il rimedio ; e fatta scena e lazzi come vanno, volendo Chicchibio farli il remedio per forza, Policinella infuriato per essersi accorto del serviziale, sono a contrasti ; Policinella lo bastona, e quello li scarica il serviziale in faccia, e via
(II, 4)

(3)

Scena 17 Policinella solo
Con serviziale per fare una burla a Covello ; in questo

Scena 18 Silvio e detto
Silvio da pazzo, fa la scena del serviziale, e poi via ; Policinella resta ridendo, e lui ancora va facendo spropositi.
("Gibaldone de' soggetti da recitarsi all'impronto alcunij proprij e gl'altri da diversi, raccolti di D. Anibale Sersale Conte di Casamarciano", Ms cote AA.XI.40, Biblioteca Nazionale, Napoli, s. d., éd. F. Cotticelli, Boston, Scarecrow, 2001, p. 177)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs