Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Un spectre


"LE SPECTRE, en femme voilée.- Dom Juan n'a plus qu'un moment à pouvoir profiter de la miséricorde du Ciel, et s'il ne se repent ici, sa perte est résolue. - Entendez-vous, Monsieur? - Qui ose tenir ces paroles? Je crois connaître cette voix. - Ah, Monsieur, c'est un spectre, je le reconnais au marcher. - Spectre, fantôme, ou diable, je veux voir ce que c'est."
Don Juan ou le Festin de pierre, V, 6

Les vertus spectaculaires de l'apparition de spectres avaient été exploités dans

Dans le scenario de commedia dell'arte "Don Gile schiavo del demonio", le héros est confronté à une femme voilée qui l'invite à se repentir (3)


(1)

Quatre fantômes paraissent dans le fond de l'antre de la Jalousie et se présentent à Sémélé.
(IV, 10, p. 77)

Les dames de la cour d'Iole, qui s'étaient arrêtées à pleurer auprès du sépulcre d'Eutyre, voyant paraître de nouvelles ombres, prennent l'épouvante.
(p. 97)

(2)

Il ne demeure que les demoiselles qui, dans l'épouvante que leur causent quatre fantômes qui leur apparaissent, composent la septième entrée du ballet.
(IV, 7, p. 27)

(3)

Don Gile e spirito da Eleonora, col volto coperto e sotto porta maschera di morte. Don Gile la vede, casca in terra. Leonora via, demonio parte, e Don Gile fa suo pentimento, e vol partire.
(F. Cotticelli, The Commedia dell'arte in Naples : A Bilingual Edition of the 176 Casamarciano Scenarios, London, Scarecrow Press, 2001, t. II, p. 476)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs