Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Un point de Venise et des plumes


"on peut être habile avec un point de Venise et des plumes, aussi bien qu'avec une perruque courte et un petit rabat uni"
La Critique de l'Ecole des femmes, sc. VI

Le rabat en point de Venise, particulièrement coûteux, avait été interdit dans le cadre de la "Déclaration contre le luxe des habits, carrosses et ornements" du 27 novembre 1660 (1).

Il reste cependant de mise pour qui veut afficher sa richesse, en particulier à la cour, si l'on en croit l'exploitation comique que font de ce thème


(1)

Et comme depuis quelque temps l'usage des canons en bas de toile a été introduit dans ce royaume avec un excès de dépense insupportable, par la quantité de passements, points de Venise, Gênes, et autres ornements dont ils ont été chargés, nous en défendons absolument l'usage, si ce n'est qu'ils soient de toile simple, ou de la même étoffe qui est permise pour les habits, sans dentelle ni ornements quelconques.
( "Déclaration contre le luxe des habits, carrosses et ornements", 27 novembre 1660, Recueil général des anciennes lois françaises, p. 385)

--

(2)

Mais le maudis rabat me coûta plus que tout
J'en voulus avoir un de ces points de Venise ;
La peste ! La méchante, et chère marchandise !
En mettant ce rabat,je mis, c'est être fou,
Trente-deux bons arpents de vignoble à mon cou
(Poisson, Le Baron de la crasse, 1662, sc. II)

--

(3)

LE COMTE.

Si tu m’en crois, Mon cher, ne va pas chez le Roi,
Tu n’entrerais jamais dans la Salle des Gardes
Qu’il ne plût sur ton nez plus de mille nasardes.

DAMIS.

Quoi les Gardes...

LE COMTE.

Baron, moi qui te parle, moi,
Je te dis en Ami, si tu vas chez le Roi
Que tu n’entreras point sans un Point de Venise.

DAMIS.

Et s’il arrivait donc que par une surprise...

LE COMTE.

Quelque sot ! Sur mon âme on ne me surprend point,
J’ai parbleu dépensé dix mille écus en Point.
(Boursault, Le Portrait du peintre ou la Contre-Critique de l'Ecole des femmes, sc. II)

De ces riches Collets si tels est le pouvoir
Aussi bien comme toi j’ai moyen d’en avoir :
Mais dis-moi dans Paris n’a-t-on pas la franchise ?
Ce qui fait l’honnête homme est-ce un Point de Venise ?
C’est un faible avantage à ces gens du bel air
Qu’emprunter du secours pour se tirer du pair
(Ibid.)

ORIANE.

Oh mon Dieu fi ! chez le monde choisi
Des beautés à la mode il faut être saisi ;
La plus claire Dentelle est la plus en usage,
Et le Point de Venise assaisonne un visage.

CLITIE.

Cousine, que Madame a de jolis détours,
Et que cet assaisonne assaisonne un discours !
En effet, fi ! votre Âme est une malapprise ;
Comment, faire l’amour sans un Point de Venise !

DAMIS.

Pour être en galant homme il faut donc de ce Point.
(Ibid., sc. IV)

DORANTE.

Ce que vous blâmez là, tout le monde le loue,
Il est vrai, je critique, et je m’en trouve bien,
De bien faire ma Cour c’est l’unique moyen ;
La Satire est en règne et le Point de Venise,
Et les reste on le nomme une pure sottise.

DAMIS.

Et pour plaire à présent il ne faut en ce cas...

DORANTE.

Que de la Médisance, et de riches Rabats.
Je plais aussi, Dieu sait.

DAMIS.

Toi, plais-tu ? Chose vraie.

DORANTE.

Si je plais ! Ce Collet est le moindre que j’aie,
J’ai ma foi chez le Roi de secrets ennemis
Mutinés contre moi de me voir si bien mis :
Moi qui vois leur envie, et qui sais leur bêtise
J’achève si souvent quelque Point de Venise
Que pour mieux les punir d’avoir cru m’outrager
Je me ruine exprès pour les faire enrager,
(Ibid., sc. VI)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs