[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Un poème ingénieux

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Un poème ingénieux


"Il ne faut qu'ôter le voile de l'équivoque, et regarder ce qu'est la comédie en soi, pour voir si elle est condamnable. On connaîtra sans doute que, n'étant autre chose qu'un poème ingénieux, qui, par des leçons agréables, reprend les défauts des hommes, on ne saurait la censurer sans injustice;"
Le Tartuffe, Préface

Le qualificatif avait étéemployé, à propos du poème dramatique, dans la Dissertation sur la condamnation des théâtres (1666) de l'abbé d'Aubignac :

CHAPITRE XII
Que la représentation des comédies et tragédies ne doit point être condamnée tant qu’elle sera modeste et honnête
De toutes ces recherches de l’Antiquité il sera vrai de conclure que la tragédie et la comédie n’ont rien de leur nature qui puisse les exposer à la censure des lois et des gens de bien ; ce sont des ouvrages des plus difficiles, je l’avoue, mais des plus ingénieux et des plus agréables.
(p. 236-237)

L'adjectif "ingénieux" fera l'objet d'un article dans les Remarques nouvelles sur la langue française (1675) du Père Bouhours (éd. de 1693, p. 110).




Sommaire | Index | Accès rédacteurs