Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Un peu trop au rapport de tes sens


"Prince, prends garde au moins, qu'un aveugle caprice
Ne te conduise ici dans quelque précipice;
Et que de ton esprit les désordres puissants,
Ne donnent un peu trop au rapport de tes sens.
Consulte ta raison, prends sa clarté pour guide,
Vois si de tes soupçons, l'apparence est solide"
Don Garcie de Navarre, II, 4, v. 480-485

Toute la scène II, 4 est démarquée de la scène I, 7 de la comédie de Cicognini Le gelosie fortunate del principe Rodrigo, source de la pièce de Molière.

La fiabilité du rapport des sens est également mise en cause dans l'un des Cinq dialogues faits à l'imitation des Anciens de La Mothe le Vayer (1).

Un passage du Grand Cyrus (1649-1653) des Scudéry décrit la tromperie que l'imagination, sous l'effet de la jalousie, exerce sur les sens (2).

L'opposition entre les sens et la raison apparaît aussi


(1)

Les fausses conclusions que l'on tire du rapport des sens ne prouvent autre chose, sinon qu'il faut user à cet égard d'une grande circonspection, pour discerner le rapport des Sens & de l'expérience d'avec le jugement que l'on en peut porter.
(La Mothe le Vayer, Cinq dialogues faits à l'imitation des Anciens, p. 21)

(2)

dans un coeur que la jalousie possède, elles y sont éternellement en trouble et en confusion : la haine en dispute l'Empire à l'amour : la crainte chasse l'espérance : la fureur prend la place de la tendresse : le désespoir la suit bien souvent : on se repent cent fois en un jour de ses propres souhaits : on désire la mort, non seulement à soi même, mais à sa Maîtresse : on ne voit plus les choses comme elles sont : car au lieu que dans l'ordre de la Nature, les sens séduisent quelquefois l'imagination ; ici au contraire, l'imagination séduit les sens : et force bien souvent les oreilles et les yeux à croire (s'il faut ainsi dire) qu'elles entendent, et qu'ils voient, ce qu'effectivement ils ne voient ni n'entendent. Cependant la connaissance de ces erreurs, ne guérit pas l'esprit de ceux qui en sont capables : et la jalousie enfin a quelque chose qui tient bien plus du Sortilège, de l'Enchantement, et de la Magie, que d'une simple passion.
(Le Grand Cyrus, III, 1, p. 1691-1692)

(3)

Mes sens, embarrassés dans cette vaine erreur,
N'avaient plus la raison de leur intelligence.
(Corneille, La Veuve, III, 1)

Je soupçonne mes sens d'une infidélité,
Tant ma raison s'oppose à ma crédulité.
(Ibid., V, 8)

(4)

Ces deux principes de vérité, la raison et les sens, outre qu'ils manquent chacun de sincérité, s'abusent réciproquement l'un l'autre ; les sens abusent la raison par de fausses apparences; et cette même piperie qu'ils apportent à la raison, ils la reçoivent d'elle à leur tour: elle s'en revanche.
(Pascal, Pensées, 1662, II, 83)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs