[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Un petit clystère

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Un petit clystère


"C'est un petit clystère, un petit clystère, bénin, bénin ; il est bénin, bénin: là, prenez, prenez, prenez, Monsieur; c'est pour déterger, pour déterger, déterger..."
Monsieur de Pourceaugnac, I, 11

"Plus, du vingt-quatrième, un petit clystère insinuatif, préparatif, et rémollient, pour amollir, humecter, et rafraîchir les entrailles de Monsieur. [...] Plus dudit jour, un bon clystère détersif, composé avec catholicon double, rhubarbe, miel rosat, et autres, suivant l'ordonnance, pour balayer, laver, et nettoyer le bas-ventre de Monsieur, [...] Plus du vingt-cinquième, une bonne médecine purgative et corroborative, composée de casse récente avec séné levantin, et autres, suivant l'ordonnance de Monsieur Purgon, pour expulser et évacuer la bile de Monsieur [...] Plus dudit jour, une potion anodine, et astringente, pour faire reposer Monsieur [...] Plus du vingt-sixième, un clystère carminatif, pour chasser les vents de Monsieur."
Le Malade imaginaire, I, 1

La plupart de ces termes figuraient dans le traité des clystères contenu au sein du De Virorum organis generationi inservientibus, de clysteribus et de usu siphoni in anatomia (1668) de Regnier de Graaf, médecin hollandais résidant à Paris de 1665 à 1668, ami de Chapelain et de Habert de Montmor :

Clysteres vero, qui praeter alvi dissolutionem alium adhuc in scopum collimant, ex variis simplicibus ac compositis conflari solent et propter diversam quam obtinent facultatem alii dicuntur emollientes, alii purgantes, alii adstringentes, alii anodyni, alii detergentes, alii discutientes, alii consolidantes, et alii denique nutrientes ab auctoribus nominantur.
[...]
Purgantes quandoque componuntur quatenus in decocto emollienti adduntur folia sennae, rhabarbatum.
[...]
Dolorem sedantes seu anodyni dicti clysteres componuntur ex emollientibus superius enarratis.
[...]
Detergentes ordinario a medicis praescribuntur ex hordeo, furfure [...] melle rosato.
[...]
Discutientes sive carminantes componi solent ex [...] aliis quae vim habent flatus discutiendi.
(Opera omnia, 1678, p. 363)

Les clystères qui, outre l'évacuation des entrailles, ont encore une autre fin, se font avec divers simples et diverses compositions, et reçoivent des noms différents suivant leurs propriétés spéciales. Il y a les émollients, les purgatifs, les astringents, les anodins, les détersifs, les divisants, les consolidants. D'autres enfin ont reçu de certains auteurs le nom de clystères nourrissants.
[...]
Pour les clystères purgatifs, on ajoute à la décoction émolliente des feuilles de séné, de rhubarbe.
[...]
Les clystères anodins, c'est-à-dire destinés à calmer les douleurs, sont composés des émollients indiqués plus haut.
[...]
Les clystères détersifs sont généralement composés d'orge, de son,[...] de miel rosat.
[...]
On fait les clystères divisants ou carminatifs avec [...] d'autres plantes ayant la vertu de dissiper les vents.
(traduction française tirée de L'Instrument de Molière, Paris, 1878, p. 66-73)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs