[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Un écho

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Un écho


"Ah ! Philis ! Philis ! Philis !
Ah, hem, ah, ah, ah, hi, hi, hi, oh, oh, oh, oh.
Voilà un écho qui est bouffon ! Hom, hom, hom, ha, ha, ha, ha, ha.
Uh, uh, uh. Voilà un écho qui est bouffon !"
La Princesse d'Elide, Deuxième intermède, sc. I

Le motif pastoral traditionnel de l'écho avait été illustré dans une scène célèbre (IV, 8) du Pastor fido de Guarini.

On le retrouve entre autres

Il est souvent mêlé au motif de l'amour (voir "Aimez, aimables bergères").


(1)

Chanson.
Arbres, rochers, doux et charmants zéphyrs,
Ruisseaux, murmurantes fontaines,
Dans votre sein, cachez mes déplaisirs,
Seuls témoins de mes feux, confidents de mes peines,
Dites-moi si mon cœur, n’osant se déclarer,
peut soupirer
L’Echo :
peut soupirer.
(Les Charmes de Félicie, tirés de la Diane de Montemaior, pastorale, Paris, G. de Luyne, 1654III, 1, p. 44)

--

(2)

Diane d'un ton doux m'appela par trois fois,
Et l'amoureuse Echo répondit à sa voix.
(I, 3, p. 14)

--

(3)

Le triste Lycidas finit ainsi sa plainte
Les Dryades des bois en eurent l'âme atteinte
Cent fois dans son rocher Echo la répéta,
Le soleil pour l'entendre en ce lieu s'arrêta.
(Eglogue II, dans Oeuvres de Mlle Desjardins, p. 15)

Sans cesse les échos porteront dans la plaine
Le nom de Clidamis et de sa Philimeine
(Eglogue III, p. 18)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs