[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Tu manges tout mon bien

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Tu manges tout mon bien


"-Hé bien, il faudra quatre grands potages, et cinq assiettes. Potages... Entrées...- Que diable, voilà pour traiter toute une ville entière. - Rôt... - Ah traître, tu manges tout mon bien. - Entremets...- Encore?"
L'Avare, III, 1

La scène III, 1 de L'Amant indiscret ou le Maître étourdi (1656) de Quinault était constituée d'une déclinaison de mets divers, interrompue à deux reprises par l'interlocuteur :

CLEANDRE
Ce n'est pas pour le vin que je m'arrête ici.
Avez-vous à manger?

CARPALIN
Nous en avons aussi

Nous fournirons des mets et des plus délectables
Qui se peuvent servir sur les meilleures tables,
Des potages bien faits et bien assaisonnés.

CLEANDRE
Il en faudra quelqu'un.

CARPALIN
Et des mieux mitonnés

De Pigeonneaux farcis, de volailles bien faites,
Aves des champigons, béatilles, andouillettes,
Cardes, marons, pignons et fins palais de boeuf,
Couronnés de citron, grenade et jaune-d'oeuf,

CLEANDRE
C'est assez.

CARPALIN
S'il vous plaît, nous aurons bien l'adresse
D'en faire au riz de veau, d'en faire à la princesse,
Bisque et potage ensemble avec des pigeonneaux,
Avec poulets de grain, cailles et cailletteaux.

[...]

CLEANDRE
Vous avez quelque entrée?

CARPALIN
On l'entend bien ainsi

Hâchis, langues de boeuf, et boudins blanc aussi,
Des poulets fricassés, avec la sauce blanche
[...]

CLEANDRE
C'est trop.

CARPALIN
Ce n'est pas trop pour éveiller la faim,
[...]

CLEANDRE
Finissez ce récit mon maître, je vous prie!
[...]
(I, 3, Paris, Quinet, 1656, p. 5-6.)

Voir "Potage de perdrix aux choux verts"; "Entremets" et "la science des bons morceaux" .




Sommaire | Index | Accès rédacteurs