[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Tout cela est fort nécessaire

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Tout cela est fort nécessaire


" - N’irez-vous point l’un de ces jours au collège vous faire donner le fouet, à votre âge ? - Pourquoi non ? Plût à Dieu l’avoir tout à l’heure, le fouet, devant tout le monde, et savoir ce qu’on apprend au collège. - Oui, ma foi, cela vous rendrait la jambe bien mieux faite. - Sans doute. - Tout cela est fort nécessaire pour conduire votre maison."
Le Bourgeois gentilhomme, III, 4

Dans son "homilie académique" "Des sciences' (Homilies académiques, 1666), La Mothe le Vayer dénonçait les connaissances des demi-savants, en se référant au même critère de l'utilité :

Comme des pluies légères qui ne pénétrent point, n'apportent pas grande utilité à la terre qu'elles ne rendent que plus altéréé, les connaissances superficielles n'instruisent pas et ne font guère nos esprits plus clairvoyants, bien qu'elles soient cause presque toujours d'une vanité pleine d'ignorance et d'une opiniâtreté insupportable. Tout ce qu'on peut dire à l'avantage de ces petits commencements, c'est qu'assez souvent ils nous altèrent agréablement d'un louable désir de savoir, qui est utile à la longue aux âmes les mieux faites, parce qu'elles passent plus avant et qu'elles se rendent d'autant plus traitables qu'elles acquièrent plus de connaissances.
(éd. des Oeuvres de 1756, III, 2, p. 318)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs