[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Sur ma mère il a grande puissance

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Sur ma mère il a grande puissance


"Ses écrits, ses discours, tout m'en semble ennuyeux,
Et je me trouve assez votre goût et vos yeux
Mais comme sur ma mère il a grande puissance,
Vous devez vous forcer à quelque complaisance"
Les Femmes savantes, I, 3, v. 239-240

L'influence pernicieuse des faux savants est dénoncée dans le traité De la Recherche de la vérité (1674) de Malebranche :

Mais cette fausse science fait encore un plus grand mal ; car ces personnes ne tombent pas seules dans l'erreur, elles y entraînent avec elles presque tous les esprits du commun et un fort grand nombre de jeunes gens, qui croient comme des articles de foi toutes leurs décisions. Ces faux savants les ayant souvent accablés par le poids de leur profonde érudition, et étourdis tant par des opinions extraordinaires que par des noms d'auteurs anciens et inconnus, se sont acquis une autorité si puissante sur leurs esprits, qu'ils respectent et qu'ils admirent comme des oracles tout ce qui sort de leur bouche, et qu'ils entrent aveuglément dans tous leurs sentiments.
(II, II, 4, éd. de 1688, p. 206)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs