[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Sur la raison et sur le bel usage

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Sur la raison et sur le bel usage


"L'impudente! appeler un jargon le langage
Fondé sur la raison et sur le bel usage!"
Les Femmes savantes, II, 6 (v. 474-475)

Le terme est fréquemment usité dans les Remarques sur la langue française (1647) de Vaugelas. Ainsi :

Auparavant que pour devant que n'est plus du bel usage
(CCCCXLVIII)

Tout participe actif et passif doit être considéré en deux façons, ou comme participe et adjectif tout ensemble, ou comme adjectif seulement. Or il n'est jamais participe au féminin, au moins dans le bel usage.
(CCCCVII, "Des participes actifs")




Sommaire | Index | Accès rédacteurs