[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Son chapitre des chapeaux

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Son chapitre des chapeaux


"Hippocrate dit...que nous nous couvrions tous deux. - Hippocrate dit cela? -Oui. -Dans quel chapitre, s'il vous plaît? -Dans son chapitre des chapeaux."
Le Médecin malgré lui, II, 2

Le chapeau est un accessoire caractéristique du personnage de Tabarin dans la littérature imprimée. On trouve des développement sur ce thème

  • dans le traité comique "De l’Antiquité du chapeau de Tabarin, des tenants et aboutissants et dépendances" (1)
  • dans le Premier préambule en forme de dialogue entre Tabarin et le maître. Le Testament de Tabarin (2).

Voir aussi


(1)

De l’Antiquité du chapeau de Tabarin, des tenants et aboutissants et dépendances

C’eût été une considération trop grande, et une faute qui eût autant encouru de blâme que de détriment, si en parlant de l’ancien estoc et origine de Tabarin, je ne venais par même moyen à traiter et éplucher quelque pacelle de l’ancienneté de son chapeau, qui est la première pièce, et l’ornement de sa boutique, d’autant plus recommandable, que contre les coups du temps et de la fortune, il s’est toujours conservé et maintenu dans son entier. Je n’ignore pas à la vérité que plusierus n’auen exercé leurs plumes et leurs esprits en la description de ce chapeau, mais je sais bine que la recherche que j’en fait sera d’autant plus autorisée qu’elle est fondée sur des graves et antiques auteurs, et d’autant mieux recueillie qu’elle est une haute origine, s’il est vrai que les choses qui se rencontrent rarement se voient avec plus de véhémence et d’impatience.
Ce chapeau est bien une des pièces les plus mystérieuses qui se soient vues de longtemps, pour être descendu des hommes les plus illustres et renommés de la terre. Les philosophes disent que la matière, qui est le premier principe de la génération des choses naturelles, ne se trouve jamais sans forme, et bien que ce soit une pure puissance qui induise tantôt une forme, tantôt une autre […].
(Recueil général des oeuvres et fantasies de Tabarin, Rouen, L. Du Mesnil, 1664, p. 202-203 [texte jusqu'à p. 209])

(2)

Premier préambule en forme de dialogue entre Tabarin et le maître. Le Testament de Tabarin

Il me faut donc faire mon testament et commencer par mon noble et authentique chapeau, aussi bien n’en aurai-je plus de besoin quand j’aurai la tête coupée : à qui le pourrais-je avec plus d’avantage laisser en partage qu’aux courtisans ? il n’y a rien de plus variable, c’est le seul prototype du changement, l’image raccourcie de la variété, et le tableau vif de la mode, c’est sur ce noble et authentique chapeau qu’on a pris toutes les modes qui ont été en France, de les faire tantôt en pointe, tantôt plats, tantôt à grands bords.
(Ibid., p. 186-187)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs