[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Soldats invulnérables

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Soldats invulnérables


"Il n'est rien de plus agréable, Madame, que toutes les grandes promesses de ces connaissances sublimes [...] se faire des armées invisibles et des soldats invulnérables."
Les Amants magnifiques, acte III, scène 1.

La Mothe le Vayer mentionne cette croyance dans le "petit traité" "Des caractères magiques" (Petits Traités en forme de lettres, 1647) :

Se peut-il faire que, pour avoir lu dans Le Mercure français qu'il fallut assommer quelques soldats impériaux, parce que ni le fer ni le feu ne les pouvaient entamer à cause des caractères qu'il portaient, vous ayez été porté à croire une chose si ridicule ? Il faut donc, que vous receviez de même pour véritable l'enchantement du corps de garde de Philipsbourg, que les Suédois ne purent jamais brûler, puisqu'il part de même boutique.
(édition des Œuvres de 1756, VI, 1, p. 356)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs