[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Six voltigeurs

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Six voltigeurs


Six voltigeurs font paraître en cadence leur adresse sur des chevaux de bois, qui sont apportés par des esclaves.
Les Amants magnifiques, sixième intermède, deuxième entrée de ballet.

La voltige faisait partie des exercices académiques majeurs, avec l’escrime et la danse, ainsi que le précise par Michel de Marolles au chapitre «Académies pour monter à cheval et pour les autres exercices honnêtes qui se font pratiquer à la noblesse» de Paris, ou la Description succincte, et néanmoins assez ample, de cette grande ville (1677) : «Sur des chevaux de bois, on court aussi la bague » (éd. 1879, xii, p. 61).

On retrouve un tel exercice, effectué sur l'âne de Silène, dans le ballet final de Psyché :

Deux autres Satyres enlèvent Silène de dessus son Âne, qui leur sert à voltiger, et à former des Jeux agréables et surprenants.
(Livret de ballet de Psyché)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs