Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Signes pathognomoniques


"Pour diagnostic incontestable de ce que je dis, vous n'avez qu'à considérer ce grand sérieux que vous voyez; cette tristesse accompagnée de crainte et de défiance, signes pathognomoniques et individuels de cette maladie, si bien marquée chez le divin vieillard Hippocrate; cette physionomie, ces yeux rouges et hagards,"
Monsieur de Pourceaugnac, I, 8

La description des symptômes provient partiellement des Oeuvres (1631, rééditées en 1669) de La Framboisière, où figure également la définition des "trois espèces de mélancolie" :

Outre les deux signes essentiels de frénésie, que les Grecs appellent pathognomoniques, il y en a encore d'autres accidentaires, par lesquels sont remarqués les frénétiques [...] ils ont les yeux rouges, quelquefois secs, quelquefois larmoyants et pleins d'ordure.
(p. 218)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs