Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Séparant le bon d'avec son apparence


"Ce monarque dont l'âme aux grandes qualités
Joint un goût délicat des savantes beautés,
Qui séparant le bon d'avec son apparence
Décide sans erreur, et loue avec prudence;
LOUIS, le grand LOUIS, dont l'esprit souverain
Ne dit rien au hasard, et voit tout d'un œil sain,"
La Gloire du Val-de-Grâce, v. 293-298

Dans Le Tartuffe, le roi avait été présenté comme "un prince dont les yeux se font jour dans les coeurs".




Sommaire | Index | Accès rédacteurs