Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Quelques-uns qui l'ont traitée plus doucement


"Je ne puis pas nier qu'il n'y ait eu des Pères de l'Église qui ont condamné la comédie; mais on ne peut pas me nier aussi qu'il n'y en ait eu quelques-uns qui l'ont traitée un peu plus doucement. Ainsi l'autorité dont on prétend appuyer la censure est détruite par ce partage; et toute la conséquence qu'on peut tirer de cette diversité d'opinions en des esprits éclairés des mêmes lumières, c'est qu'ils ont pris la comédie différemment, et que les uns l'ont considérée dans sa pureté, lorsque les autres l'ont regardée dans sa corruption, et confondue avec tous ces vilains spectacles qu'on a eu raison de nommer des spectacles de turpitude"
Le Tartuffe, Préface

L'argument avait été avancé dans le Discorso familiare intorno alle commedie moderne (1628), que le comédien dell'arte Niccolo Barbieri avait dédié à Louis XIII :

Da questa sua metamorfosi avviene che si trovano gli autori di diversi pareri intorno a suoi meriti ; chi la loda, chi la tolera, chi la biasima, e per moi sentimento tutti bene, e tutti giustamente, non perche la commedia sia indecisa, ma perche la giustizia vuole che si dica ben del bene e mal del male.
(p. 12)

La diversità degl’umori fa nascer diversi pareri, e non è meraviglia che si trovino degl'eterocliti nelle ragioni della commedia ; perchè si trottano anche in maggiori cose di questa, come fu già tra i Greci e Latini ; vero è che a quelle che importano si rimedia con annichilar i volumi in diverse maniere, ma le altre si rimettono all'arbitrio degl'humori
(p. 43)

On le retrouve ensuite dans l'Apologie du théâtre (1639) de Scudéry :

Ceux qui condamnent la comédie, parce que certains pères de l'Eglise l'ont condamnée, ne savant pas qu'il y en a d'autres, qui nomment les poètes qui la composent, des exemples de vertu, dignes d'honneur et de louange : et que cette diversité d'opinions, qu'on remarque entre ces grands hommes, vient de la différence des poèmes, dont les uns méritent une rigoureuse censure, et les autres une glorieuse approbation.
(p. 1-2)

(voir également "il se faut bien garder de confondre" et "qu'est-ce que dans le monde on ne corrompt point tous les jours")




Sommaire | Index | Accès rédacteurs