[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Quelque habile homme

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Quelque habile homme


"Nous tâchons de rencontrer quelque habile homme, quelque médecin particulier, qui pût donner quelque soulagement à la fille de notre maître, attaquée d'une maladie qui lui a ôté, tout d'un coup, l'usage de la langue. Plusieurs médecins ont déjà épuisé toute leur science après elle: mais on trouve, parfois, des gens avec des secrets admirables, de certains remèdes particuliers, qui font le plus souvent, ce que les autres n'ont su faire, et c'est là, ce que nous cherchons."
Le Médecin malgré lui, I, 4

Le développement funeste de la maladie de la reine mère avait amené à faire appel à des guérisseurs de toutes sortes, ainsi que le révèle une lettre de Guy Patin :

On fit hier au Louvre une consultation des rabbins de la cour, sur les offres que faisait un paysan pour la guérison de la reine, mais il fut refusé ; il s'y présenta pareillement un moine, qui fut aussi rejeté.
(Lettre du 18 août 1665, éd. J. H. Reveillé-Parise, 1846, t. III, p. 549)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs