Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Pouvoirs de la magie


La croyance aux pouvoirs de la magie, analogue à celle aux miracles, est dénoncée par La Mothe le Vayer dans :

Elle trouvera un écho dans plusieurs comédies de Molière :

L'Etourdi
merveilleux pouvoir de la vertu magique

Dépit amoureux
fort rond de toutes les manières

Le Mariage forcé
une bonne physionomie
nous donner ta main

L'Amour médecin
je guéris par des paroles
les traits de son visage

Amphitryon
charmes de la Thessalie
un enchanteur, qui porte un caractère

Don Juan
ni saint, ni Dieu, ni loup-garou




Sommaire | Index | Accès rédacteurs