Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Pour le bien du prochain


"Pour la gloire du Ciel, et le bien du prochain"
Le Tartuffe, IV, 1 (v. 1246)

La formule "pour la gloire de Dieu et le salut du prochain" est répandue dans les textes religieux contemporains :

Que j'ai de confusion de ma paresse et de ma lâcheté, quand je considère qu'un seul homme fait tant de choses pour la gloire de Dieu et le salut du prochain.
(R. de Ceriziers, Les Eloges sacrés ou la Vie des saints, 1661, p. 51)

Son zèle pourtant lui en a arraché plusieurs et les lui a fait déclarer avec une charité sincère et une sainte simplicité, où il a vu qu'il était nécessaire pour la gloire de Dieu et le salut du prochain.
(Jean-Baptiste de Saint Jure, La Vie de Monsieur de Renty, 1665, p. 212)

Avec cette confiance parfaite il ne jugeait aucune entreprise difficile ni hazardeuse pour la gloire de Dieu et le salut du prochain.
(Antoine Verjus, La Vie de Monsieur Le Nobletz, prêtre et missionnaire de Bretagne, 1666, p. 332)

Une épigramme du Nouveau recueil de diverses poésies (1671) du Chevalier d'Aceilly attribue aux dévots de semblables faux-fuyants, lorsqu'il s'agit de restitution :

A DES DEVOTS INJUSTES

Votre règle est étroite, et dans la charité,
Vous avez cependant la conscience large ;
Quand je demande un bien que vous m'avez ôté,
Chacun de vous à part me dit, pour sa décharge,
Mon frère, c'est un fait de la communauté.
(p. 168)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs