[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Pour la maladie à venir

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Pour la maladie à venir


"Comme on boit pour la soif à venir, il faut se faire, aussi, saigner pour la maladie à venir."
Le Médecin malgré lui, II, 4

La méthode de la saignée préventive est proposée dans un ouvrage de médecine tel que La Thérapeutique (1571) de Jean Fernel :

Des maladies qui sont engendrées par l'abondance ou par l'éruption du sang, la saignée guérit celles qui sont présentes et empêche celles qui sont à venir.
(traduction de 1668, p. 14) (1)

La plaisanterie sera reprise par l'Arlequin Dominique dans le spectacle du "Régal des dames", créé le 30 avril 1668, ainsi que le révèlent les notes traduites par Gueulette :

Dans cette scène, je viens en opérateur vêtu de noir, ainsi qu'Octave qui me porte une boîte remplie d'outils de chirurgie; je fais un discours et je parle du mal de dents; un valet dit qu'il y a mal, je le fais asseoir sur une chaise basse, je lui mets le nez dans des morailles et me mets en état de lui arracher une dent; il me dit qu'il ne sent plus de mal, je réponds que je vais la lui arracher pour celui à venir.
(éd. D. Gambelli, Arlecchino a Parigi. Lo scenario di Domenico Biancolelli, Rome, Bulzoni, 1993, t. II, p. 409)


(1) source : L. Drach, Das medizinische Vokabular Molières, 1970, p. 157




Sommaire | Index | Accès rédacteurs