[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Pernicieux amusements des esprits oisifs

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Pernicieux amusements des esprits oisifs


"Et vous, qui êtes cause de leur folie, sottes billevesées, pernicieux amusements des esprits oisifs, romans, vers, chansons, sonnets et sonnettes, puissiez-vous être à tous les diables !."
Les Précieuses ridicules, sc. XVI

Dans le traité de L'Honnête Fille (1640) de François de Grenaille, on retrouve, déclinés à divers endroits de l'ouvrage, les termes choisis par Gorgibus pour dénoncer la mauvaise influence de l'activité littéraire :

  • "pernicieux" :
Le soin de l'esprit [...] est tout à fait pernicieux [aux filles].
(éd. A. Vizier, Champion, 2003,p. 177)

  • "amusements" :
Que les Romans sont de dangereux amusements pour les filles .
("Table des chapitres", ibid., p. 133);

"oisifs":
[L'honnête fille] peut être assez savante quoiqu'elle ignore des choses qu'on invente pour occuper l'oisiveté. Que si elle jette les yeux dessus qu'elle ne les y arrête pas, et qu'elle ne pense pas qu'un auteur l'oblige en l'amusant agréablement.
(ibid., p. 370-371)

[C]ette docte oisiveté vient de la bonne opinion que les femmes ont de leur intelligence imaginaire.
(ibid.)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs