Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Par cet écrit


"Ah! prince faible, hé bien par cet écrit,
Guérissez-le ce mal, il n'est que dans l'esprit.
- Par cet écrit, Madame, ah! ma main le refuse,
Je vois votre pensée, et de quoi l'on m'accuse;
Si...
Lisez-le, vous dis-je, et satisfaites-vous."
Don Garcie de Navarre, I, 3, v. 341-345

Ces vers, comme tout le dialogue qui suit (jusqu'au v. 362) sont démarqués de la comédie de Cicognini Le gelosie fortunate del principe Rodrigo (II, 2, p. 59-61).




Sommaire | Index | Accès rédacteurs