[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Offenser grand-mère

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Offenser grand-mère


"Veux-tu toute ta vie offenser la grammaire ?
Qui parle d'offenser grand'mère ni grand-père?"
Les Femmes savantes, II, 6 (v. 490-491)

Le bon mot figurait dans les Lettres (1659) de Costar :

Quoi que vous en puissiez dire, je crois que vous serez bientôt dégoûté de la grammaire dont vous me parlez. Il y a bien des grands-mamans en France dont la compagnie est moins importune.
(t. II, p. 328) (source : C. L. Livet, Lexique de la langue de Molière comparée à celle des écrivains de son temps, 1895, t. I, p. 501)

L'ambiguïté dans la prononciation des deux termes est confirmée dans L'Art de prononcer parfaitement la langue française (1696) de Jean Hindret :

Pour le mot de grammaire prononcé par un é fermé fur la pénultième syllabe, il n'est pas supportable, à cause de l'équivoque que cette irrègulière prononciation fait avec le mot de grand-mère. Cependant peu de gens se peuvent accoutumer à faire cette distinction.
(p. 164)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs