Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Nescio vos


"Quelque autre, sous l'espoir de matrimonion,
Aurait ouvert l'oreille à la tentation;
Mais moi, nescio vos."
Dépit amoureux, II, 4 (v. 625-627)

L'expression de refus "nescio vos" est utilisée par les burlesques. On la trouve notamment dans

Elle est également utilisée dans Le Pédant joué (1654) de Cyrano de Bergerac (3).

Elle sera reprise par Montfleury dans Le Mari sans femme (1666) (4).

Elle trouve son origine dans l'Evangile, dans la parabole des vierges folles (5).


(1)

Il me dit qu’il voulait vous parler un moment :
Je dis nescio vos et lui chantai goguette
(Le Jodelet ou le Maître valet, II, 1)

Le peuple mal courtois a dit nescio vos
(Don Japhet d'Arménie, V, 5)

--

(2)

Tenez, tenez, voilà cinq sols.
- Va porter tes cinq sols aux tripes,
Ou donne-les à tes guenipes,
Dit Aglaure ; nescio vos ;
Vite qu'on me tourne le dos.
(Richer, Ovide bouffon,1662, p. 255)

--

(3)

D'autres, pour s'introduire, demanderont à parler à quelque acteur, pour quelque affaire d'importance et qui ne peut se remettre. D'autres auront quelque harde à leur porter. A tous ceux-là : nescio vos.
(V, 5, Oeuvres diverses, p. 138)

(source : Céline Paringaux, Les Autres Langues en scène dans la comédie française (1650-1725), thèse de doctorat de l'Université d'Artois soutenue le 13 décembre 2013, p. 100)

(4).

Si je puis découvrir que ce Turc, pour début,
Se soit fait de son chef ici mon substitut,[...]
Je dis nescio vos, et m'en vais sans réplique
Et l'affaire entre nous est fort problématique.
(Montfleury, Le Mari sans femme, II, 1)

--

(5)

"Domine, domine, aperi nobis"- At ille respondens ait : "Amen dico vobis, nescio vos.".
(Mathieu, 25, 12)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs