Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Mon mignon


"Peu s'en faut que d'amour la pauvrette ne meure :
Anselme, mon mignon, crie-t-elle à toute heure
Quand est-ce que l'hymen unira nos deux coeurs
Et que tu daigneras éteindre mes ardeurs"
L'Etourdi, I, 5 (v. 223-226)

L'expression possède une connotation érotique.

On la rencontre dans le dialogue de L'Ecole des filles (1655) :

elles cornent continuellement à l'oreille de celui qui est dessus, emportées du plaisir qu'elles ont : "eh ! ho ! ho ! mon fils, mon mignon, pousse-le-donc".
(Oeuvres érotiques du XVIIe siècle, Paris, Fayard, 1988, p. 243)

De même, "éteindre mes ardeurs" (v. 226) fait écho à "apaiser ta chaleur" qu'on trouve quelques pages plus loin (p. 200).




Sommaire | Index | Accès rédacteurs