[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Mon habit

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Mon habit


"Je vous prie tous deux de ne vous point en aller, qu’on ne m’ait apporté mon habit, afin que vous me puissiez voir. [...] Je me suis fait faire cette indienne-ci. [...] Mon tailleur m’a dit que les gens de qualité étaient comme cela le matin. [...] Voici encore un petit déshabillé pour faire le matin mes exercices. [...] Tenez ma robe. Me trouvez-vous bien comme cela ?"
Le Bourgeois gentilhomme, I, 2

De même que porter des "bas de soie" ou "des souliers qui me blessent", suivre la mode de près et changer continuellement de tenue est jugé par La Mothe le Vayer comme un signe de bassesse d'esprit :

Nous ne saurions trop nous éloigner de ce désordre, aussi bien que de tout ce qui choque la bienséance dont nous parlons. Plusieurs croient qu'ils y défèrent beaucoup lorsqu'ils se laissent emporter au cours de toutes les nouveautés et de ce qui semble contenter le plus les yeux du peuple, qui aime toujours le changement. J'avoue qu'il lui faut donner quelque chose et que ce serait être trop rigide de vouloir heurter toutes ses modes. [...] Mais, comme je ne voudrais jamais être des premiers à porter des chapeaux pointus, quand ils commencent d'être à la mode, je ne voudrais pas aussi être des derniers à les avoir si plats, ou de forme si carrée comme on en parle, que chacun me remarquât par là. Je dis la même chose de tout ce qui concerne notre habillement et j'ajoute qu'on doit éviter surtout ce qui est extrême en chaque mode nouvelle, comme la trop grande étendue des collets si l'on se met à les porter plus longs que de coutume. II y a de certains degrés par lesquels un honnête homme peut s'approcher doucement de ces modes, au lieu d'aller à grand' hâte au devant d'elles, comme font ceux qui n'ont rien de plus à coeur que de s'y conformer et qui par jeunesse, bassesse d'esprit, ou autrement, s'y assujettissent tout à fait.
("Des habits et de leurs modes différentes", Opuscules ou Petits Traités, 1643 ; éd. des Oeuvres de 1669, t. VIII, p. 87)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs