Content-Type: text/html; charset=UTF-8

La tyrannie d'un père


"Allez, allez, il ne faut pas se laisser mener comme un oison, et pourvu que l'honneur n'y soit pas offensé, on peut se libérer un peu de la tyrannie d'un père."
L'Amour médecin, I, 4

Le thème de la "tyrannie" des pères sera repris à l'acte III ("la tyrannie où elle est") ainsi que dans Le Médecin malgré lui ("cette tyrannie").

La remise en cause des "devoirs de parenté" apparaît à plusieurs reprises dans l'oeuvre de Molière.

Dans les milieux galants, on dénonce également "cette tyrannie de Messieurs les maris" (voir aussi "pour devenir un jour nos tyrans").




Sommaire | Index | Accès rédacteurs