Content-Type: text/html; charset=UTF-8

La grande affaire est le plaisir


"Sortez, sortez de ces lieux,
Soucis, Chagrins et Tristesse ;
Venez, venez, Ris et Jeux,
Plaisirs, Amour, et Tendresse.
Ne songeons qu’à nous réjouir :
La grande affaire est le plaisir."
Monsieur de Pourceaugnac, III, 8

Le roman Tarsis et Zélie (1665) de Le Vayer de Boutigny comporte deux chansons, dont les paroles invitent également à jouir du moment présent :

Jouissons cependant du présent sans rien craindre ;
Qu’un mal non encore advenu,
Qu’une sotte peur nous va feindre,
N’aille pas ici nous contraindre ;
Il sera trop temps de nous plaindre
Lorsque ce mal sera venu.

Souvenons-nous enfin, que l’homme qui sait vivre
Prend toujours le temps comme il vient ;
Du plaisir présent il s’enivre ;
Si le mal vient à le poursuivre,
Lorsqu’il le peut, il s’en délivre,
S’il ne le peut, il se soutient
(II, 2, p. 180-181)
(indication aimablement fournie par Antoine Vuilleumier)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs