Content-Type: text/html; charset=UTF-8

La Joueuse dupée


Un passage de la scène I,3 de La Joueuse dupée ou l'Intrigue des académies (1664) de La Forge fait référence à L'Impromptu de Versailles :

LE MARQUIS :
Ah ! Parbleu, cet accident est drôle !
Je veux être pendu, si le tour n’est divin,
Jamais Italien n’en a fait de plus fin,
Et je veux dès demain que Molière le joue.

CLIDAMANT :
Qu’il le joue ?

LE MARQUIS :
Oui, mornon, de plus qu’on le loue.

CLIDAMANT :
Mais en si peu de temps peut-on venir à bout ?...

LE MARQUIS :
Les personnes d’esprit, en un moment font tout ;
N’as tu point remarqué L'Impromptu de Versailles ?

CLIDAMANT :
Fort bien et c’est ce nom qui fait que l’on le raille.

LE MARQUIS :
Oui ceux qui ne l’ont vu que les dernières fois ;
Mais quand il me l’a lu, il n’avait que six mois.
(indication aimablement fournie par Coline Piot)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs