Content-Type: text/html; charset=UTF-8

L'infaillible apanage


"Et votre front, je crois, veut que du mariage
Les cornes soient partout l'infaillible apanage."
L'Ecole des femmes, I, 1 (v. 11-12)

L'expression avait été utilisée, en une formule frappante, dans le Tiers Livre de Rabelais (voir également "prêchez, patrocinez") :

Coqüage est naturellement des apennages de mariage.
(Chapitre XXXII, "Comment Rondibilis declaire Coquage estre naturellement des apennages de mariage").




Sommaire | Index | Accès rédacteurs