Content-Type: text/html; charset=UTF-8

L'heure promise


"Je crains d’avoir déjà passé l’heure promise,
Et c’est dans cette allée, où devait être Orphise.
- L’heure d’un rendez-vous d’ordinaire s’étend ;
Et n’est pas resserrée aux bornes d’un instant."
Les Fâcheux, I, 1 (v. 115-118)

Le motif de l'impatience amoureuse sera repris dans un passage des Nouvelles nouvelles (1663) de Donneau de Visé :

Il est peu de personnes qui ne sachent les tourments que cause l’impatience, et les Italiens ont mis au nombre des trois choses qui tourmentent le plus les hommes, celle d’attendre une personne qui ne vient pas ; c’est pourquoi Théodate doit être blâmé de vous faire souffrir un si cruel supplice.
Les deux compagnes d’Octavie, dont l’une s’appelait Mirame et l’autre Zélinde, avouèrent que j’avais raison ; ensuite de quoi, Mirame, reprenant la parole, dit qu’elle était la personne du monde le plus impatiente, qu’elle pardonnait rarement à ceux qui la faisaient attendre, et qu’elle eût voulu savoir une peine qui pût égaler celle que Théodate lui faisait souffrir.
— Les mêmes Italiens, lui répliquai-je, dont nous venons de parler assurent que la peine que l’on souffre en aimant sans être aimé est égale à celle que l’on souffre quand on attend une personne et qu’elle ne vient pas.
(t. I, p. 3-4)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs