[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Jusqu'au chien du logis

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Jusqu'au chien du logis


"Un amant fait sa cour où s'attache son cœur,
Il veut de tout le monde y gagner la faveur;
Et pour n'avoir personne à sa flamme contraire,
Jusqu'au chien du logis il s'efforce de plaire."
Les Femmes savantes, I, 3, v. 239-242

La comparaison avaitété utilisée également

Non tu scis? quae amanti parcet, eadem sibi parcet parum.
[...]
volt placere sese amicae, volt mihi, volt pedisequae,
volt famulis, volt etiam ancillis; et quoque catulo meo
subblanditur novos amator, se ut quom videat gaudeat.
(I, 3)

CL.Ne savez-vous pas que celle qui épargne son amant s'épargne peu elle-même. [...] Il ne veut que plaire à celle qu'il aime, à soi-même, à la suivante, aux valets, aux femmes de chambre et à mon petit chien. Quand un jeune homme devient amoureux, le petit chien reçoit ses caresses, et se réjouit toutes les fois qu'il le voit entrer.
(trad. M. de Marolles, 1658, p. 80)

  • dans la cinquième partie (1660) de la Clélie des Scudéry :
Tout le monde veut être flatté [..] je connais une femme qui a un petit chien, qu'elle trouverait fort mauvais qu'on ne flattât point, et pour être bien de ses amis, il faut lui dire hardiment que c'est le plus beau chien du monde.
(p. 746)

  • dans le conte "La Mandragore" de La Fontaine (Contes et nouvelles en vers. Troisième partie, 1671) :
Il sut dans peu la carte du pays;
Connut les bons et les méchants maris;
Et de quel bois se chauffaient leurs femelles;
Quels surveillants ils avaient mis près d'elles;
Les si, les car, enfin tous les détours;
Comment gagner les confidents d'amours,
Et la nourrice, et le confesseur même,
Jusques au chien; tout y fait quand on aime.




Sommaire | Index | Accès rédacteurs