[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Je pardonne toutes ces menaces

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Je pardonne toutes ces menaces


« - Oui, oui, Madame, nous nous en souviendrons, mais peut-être aussi vous souviendrez-vous, que deux Princes outragés ne sont pas deux ennemis peu redoutables.
- Peut-être, Madame, qu’on ne goûtera pas longtemps la joie du mépris que l’on fait de nous.
- Je pardonne toutes ces menaces, aux chagrins d’un amour qui se croit offensé»
Les Amants magnifiques, acte V, scène 4.

L'attitude de la princesse correspond à celle qui sera prescrite dans le Journal de conversation (1674) de René Bary :

Il n'appartient qu'aux aspics et aux serpents d'avoir des sentiments de vindication. - Il faut examiner la personne qui a excité la colère et, si l'on juge qu'elle n'abusera pas du pardon, il lui faut pardonner.
("Du pardon", p. 9)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs