[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Je lui dis que vous n'y êtes pas

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Je lui dis que vous n'y êtes pas


"Je lui dis que vous n'y êtes pas, Madame, et il ne veut pas laisser d'entrer. - Et pourquoi dire à Monsieur que je n'y suis pas ? - Vous me grondâtes, l'autre jour, de lui avoir dit que vous y étiez."
La Critique de L'Ecole des femmes, sc. IV

L'accueil qui est fait au marquis correspond au traitement qu'on réserve aux "visites importunes" (voir "qu'on aille dire que je n'y suis pas").

Dans la Clélie des Scudéry, Mélisère tente d'enseigner à Lindamire "l'art de chasser les gens civilement" :

- Si vous me pouviez apprendre l'art de chasser les gens civilement, reprit Lindamire, peut-être que je m'y résoudrais, mais je vous avoue que je ne le sais point. - En mon particulier, dit Mélisère, je ne trouve point qu'il soit difficile, et je trouve cela bien plus aisé à faire, que de me laisser accabler par des personnes incommodes. - Mais encore comment faut-il faire ? répliqua Lindamire. - Il faut, reprit Mélisère, n'avoir pour toutes les personnes qui ne vous plaisent point, qu'une certaine civilité froide, qui n'a rien d'inhumain, mais qui n'a aussi rien de divertissant. Il faut ne faire jamais volontairement nulle partie de plaisir avec elles, et se contenter par vertu de ne les blâmer pas publiquement.
(Clélie, Troisième partie [1657], livre second, p. 894)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs