Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Interrompre comme cela une comédie


"— Parbleu la chose est belle, et je me réjouis de voir ce que je vois. — Holà, Monsieur le Receveur, que voulez-vous donc dire avec l'action que vous faites, vient-on interrompre comme cela une comédie? […] — Mais vraiment, on ne vient point ainsi se jeter au travers d'une comédie, et troubler un acteur qui parle. — Eh têtebleu la véritable comédie qui se fait ici, c'est celle que vous jouez, et si je vous trouble, c'est de quoi je me soucie peu."
La Comtesse d'Escarbagnas, sc. 8.

Le soggetto romain intitulé Comedia in comedia met en scène un jaloux, Coviello, qui interrompt une représentation théâtrale où joue sa bien aimée, Lidia :

Gratiano entra per incominciar; loro sedono per sentire, in questo.
Tofano fuora; sedono alla commedia.
Musici: si suona e va il prologo.
[La pièce commence]
Capitano: l'amore d'Isabella; volerla domandare al padre; batte.
Gratiano: Inteso il tutto, fatti lazzi, in questo casca un guanto a Lidia.
Lelio che sta da parte, lo piglia e lo baccia e ce lo da; Coviello : in collera e che non :le doveva fare e gridano; alla fine, cacciano mano e tutti fanno rumore.
(Raccolta di scenarii più scelti d'istrioni, ms. Roma, Acc. Naz. dei Lincei, Raccolta cordiniana, cote 45 G 5, n°34)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs