[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Indulgent pour les ouvrages des autres

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Indulgent pour les ouvrages des autres


"Ce n'est pas ma coutume de rien blâmer et je suis assez indulgent pour les ouvrages des autres. Mais..."
La Critique de L'Ecole des femmes, sc. VI

Dans la préface de ses Nouvelles nouvelles (achevées d'imprimer le 9 février 1663), Donneau de Visé dénonce la propension des auteurs à dénigrer tout ce qui n'est pas sorti de leur plume :

L'on y trouvera en divers endroits quelques crayons de certains auteurs que la vanité et l'ignorance rendent insupportables, qui ne trouvent rien de bon à leur goût et qui n'approuvent que ce qu'ils font, et comme leur coutume est de blâmer tous ceux dont le mérite est reconnu et que je leur ai fait jouer le même personnage, afin de les dépeindre au naturel et qu'il ne manquât aucun trait à leur tableau, ceux de qui je les ai fait parler doivent, loin de s'offenser de ce qu'ils ont dit, croire que l’envie et le dépit de ne les pouvoir égaler les a fait parler de la sorte et qu'il est glorieux d'être blâmé de semblables personnes.
(n. p.)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs