[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Il veut qu'on le consulte

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Il veut qu'on le consulte


"Il veut qu'on le consulte sur toutes les affaires d'esprit; et je suis sûre que si l'auteur lui eût montré sa comédie, avant que de la faire voir au public, il l'eût trouvée la plus belle du monde."
La Critique de L'Ecole des femmes, sc. V

Donneau de Visé attribue la même attitude à l'abbé d'Aubignac dans

  • la Défense de la Sophonisbe de Monsieur Corneille (1663) (1)
  • la Défense de lSertorius (1663) (2)


(1)

Monsieur de Corneille, dit-il un jour devant des gens dignes de foi, ne me vient pas visiter, ne vient pas consulter ses pièces avec moi, ne vient pas prendre de mes leçons, toutes celles qu'il fera seront critiquées.
(p. 6)

(2)

Comme vous vous croyez le plus grand maître du théâtre qui ait jamais été, il y a plsu de quatre ou cinq ans que vous vous plaignez tous les jours à vos amis de ce que Monsieur de Corneille n'a point parlé de vous dans ce qu'il a écrit touchant l'art du théâtre. Vous ne vous êtes pas contenté de cela, vous avez voulu le faire savoir au public, et le mettre dans l'observation que vous venez de faire sur le Sertorius. Voilà ce qui vous tient au coeur.
(p. 101)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs