[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Il lui porte la main sur le sein

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Il lui porte la main sur le sein


"je voudrais bien être le petit poupon fortuné, qui tétât le lait de vos bonnes grâces (Il lui porte la main sur le sein). Tous mes remèdes; toute ma science, toute ma capacité est à votre service, et..."
Le Médecin malgré lui, II, 2

Une scène de "patinage" figurait dans Le Fou raisonnable (1664) de Poisson:

PASQUETTE
Monsieur, savez-vous bien que le couvert est mis ?

RODOLPHE
Cette petite fille est tout à fait aimable

PASQUETTE
Oui fort.

RODOLPHE
Mais ces tétons sont gros et bien placés.

PASQUETTE
N'y touchez pas, Monsieur, vous les applatissez.

RODOLPHE
Mignonne

PASQUETTE
Ha, que de bruit !

RODOLPHE
Ah ! Trêve de furie

PASQUETTE
Ah ! Trêve de tétons, Monsieur, je vous en prie.

RODOLPHE
Je les patinerai pour moi.

PASQUETTE
Tout doux, tout doux,
Tredame, on se laira patiner par des fous ?
(p. 46-47)

(voir aussi Georges Dandin : "je n'aime pas les patineurs")




Sommaire | Index | Accès rédacteurs