[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Il faut aller à mes malades

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Il faut aller à mes malades


"Monsieur, voilà un fort habile homme de mes amis qui souhaiterait de vous parler et vous entretenir. - Je n'ai pas le loisir, Monsieur Gorgibus: il faut aller à mes malades. Je ne prendrai pas la droite avec vous, Monsieur."
Le Médecin volant, sc. VI

Même dérobade du faux médecin dans Le Médecin volant de Biancolelli :

Le Docteur à son tour me demande ce que c'est que la philosophie, je réponds en riant : "Ah, ah, à moi me demander ce que c'est que la philosophie, à moi ?"; alors je feins d'avoir la colique et dis : "Mes malades m'attendent".
(éd. D. Gambelli, Arlecchino a Parigi. Lo scenario di Domenico Biancolelli, Rome, Bulzoni, 1993, t. II, p. 217)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs