[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > C'est mon honneur que je vous abandonne

Content-Type: text/html; charset=UTF-8

C'est mon honneur que je vous abandonne


"Songez qu'en vous faisant moitié de ma personne
C'est mon honneur, Agnès, que je vous abandonne."
L'Ecole des femmes, III, 2 (v. 723-724)

L'idée sera explicitement formulée dans Le Traité de la jalousie (1674) d'Antoine Courtin :

L'honneur de la femme fait l'honneur du mari et [...] le crime qu'il lui souffre retombe sur lui-même et lui attire la même malédiction qu'à la femme;
(p. 144)

Dès lors le mari doit veiller à ce que sa femme ne l'entache en aucune façon :

Si la vraisemblance et certaines manières relâchées donnaient sujet à un mari d'appréhender un mal réel, [...] il peut donc lui faire connaître avec douceur et des paroles pleines de charité le soin qu'elle doit apporter à éviter non seulement le mal, mais encore plus, s'il faut dire ainsi, l'apparence du mal, car l'honneur est en cela malheureux que l'apparence le noircit autant que l'effet
(p. 85-86)




Sommaire | Index | Accès rédacteurs